Adopter les 5 règles pour une vie réussie - àMoiLePublic !

Les 5 règles d’une vie réussie à adopter sans attendre

Se bâtir une vie plus heureuse

On a tendance à nous faire croire que le bonheur est ailleurs. Si on allume la télévision, il est facile de tomber sur des hommes et des femmes au sourire éclatant qui ont une vie réussie grâce à une solution qu’il nous suffit d’acheter. Mais si vous lisez cet article, c’est que vous savez qu’une autre réalité existe.
Il serait aussi légitime de se poser la question : « qu’est-ce qu’une vie réussie ? » Et oui, c’est quoi réussir sa vie ?
Parcourons ensemble quelques règles qui ont fait leurs preuves auprès de milliers de personnes, et ce, depuis la nuit des temps pour réussir dans la vie d’après vos propres critères.

Règle 1 : Assumer la pleine responsabilité de sa vie

L’important n’est pas ce que l’on a fait de nous, mais ce que nous faisons de ce que l’on a fait de nous.

Sartre

Notre vie est une suite de choix que nous faisons face au réel et aux évènements du quotidien. Sans oublier que ne pas choisir est déjà un choix. Mais ce qui compte réellement concernant cette règle, c’est de s’ancrer, de façon continue, dans le présent. Dès que quelque chose semble nous empêcher, c’est se dire : “Et maintenant, qu’est-ce que je décide de faire compte tenu de la situation ?”.

Cette question est un véritable antidote anti-râlement si tant est que vous y soyez un peu sensible.

Être responsable, c’est en effet, être capable de réponse. En revanche, la culpabilité désigne celui qui a volontairement commis une faute. Qu’il s’agisse de rejeter la faute sur vous ou quelqu’un d’autre, c’est peine perdue, car vous n’en tirerez qu’un maigre bénéfice.

Vous l’aurez compris, cette première règle, qui est de loin la plus importante vous propose de vous river dans une philosophie de l’action. Agir vous permettra, la plupart du temps, de dépasser vos émotions tout en décuplant le potentiel de résolution des circonstances que vous souhaiteriez changer.

Règle 2 : Arrêter de blâmer les autres pour son propre bonheur

Je ne sais pas vous, mais il suffit que je baisse un peu la garde pour me surprendre à blâmer les uns ou les autres dès que quelque chose ne va plus dans ma vie. À vrai dire, je trouvais ça assez confortable, au début, jusqu’au moment où je me suis rendu compte que c’était trop confortable, car rien ne bougeait autour de moi. Enfin, presque, parce que les gens autour de moi se sont mis à me détester. J’étais devenu le voisin à éviter.

Le pire, c’est de se rendre compte que blâmer n’a d’autre bénéfice que de s’enfermer dans des schémas qui nous mènent à la déprime. Eh oui, rien ne change autour de soi et ça ne fait qu’empirer avec le temps et les altercations avec son entourage.

Quand on arrête, juste pour essayer, de se défausser sur les autres et qu’on se souvient de la première règle, c’est alors que les choses peuvent se mettre à changer. La première, c’est votre regard sur votre réalité. Le plus grisant est de prendre conscience qu’en fait, oui, résolument vous avez la main sur le présent. Plutôt que d’aller tambouriner chez le voisin parce qu’il a encore semé ses mégots dans la cour, vous pouvez vous dire aussi, qu’il est peut-être temps d’envisager un déménagement, même si ce n’est pas pour tout de suite.

Non, l’enfer ce n’est pas les autres. Pas ici en tout cas :p

Les 3 clés pour s'affirmer PDF

Règle 3 : Vous aspirez à une vie réussie ? Commencez maintenant !

À quoi bon attendre ? Allez, on se jette à l’eau. Parfois la réflexion n’est plus utile et sert plutôt à retarder l’inévitable. Le pire, vous le connaissez déjà. Pourquoi alors rêvasser pour imaginer ce que cela pourrait donner de se dire : “oui, c’est possible” ?

Il y a certainement une longue liste de choses que vous aimeriez réaliser, alors pourquoi ne pas s’y mettre ?

Procédez par élimination et cochez à mesure que vous faites. Dès que vous aurez validé votre capacité à faire, recentrez-vous progressivement sur ce qui compte pour vous réellement. Dès que le plaisir s’en va ou si le stress monte, reprenez votre liste et faites du ludique. C’est ainsi que qu’en faisant des allers-retours sur votre liste, vous allez développer une nouvelle compétence à vous centrer sur ce qui compte concrètement pour vous.

Quel est le meilleur moment pour commencer ? Maintenant !

Règle 4 : Créer un environnement positif autour de soi

La règle numéro 4, vient renforcer les précédentes. Il ne s’agit cependant pas de la méthode Coué, il s’agit plutôt de cultiver un haut niveau d’énergie grâce à une hygiène de vie mentale, physique et relationnelle.

Quand on est au fond du trou, on a tendance à vouloir se faire du bien avec des ingrédients de complaisance. Le hic, c’est qu’en général, ces ingrédients nous conduisent bien souvent au sentiment de culpabilité ou à la fatigue.

Quand nous sommes reposés, il est plus facile de voir la vie du bon côté. Et si on prenait soin de soi en mangeant mieux, en sortant prendre l’air, en faisant du tri dans ce qui nous encombre, en échangeant avec des personnes que nous apprécions vraiment… ?

Ce n’est que la règle numéro 4, mais elle est très utile. Elle permet de mettre en œuvre les trois premières sans attendre.

Règle 5. Être ouvert et honnête avec soi-même et avec les autres

Bien que cette règle va de soi, il vaut mieux se la rappeler. En effet, l’honnêteté avec soi-même, mais aussi avec les autres conditionne la réussite de l’application des règles précédentes.

Nous sommes probablement d’accord sur cette règle, j’en suis certain. Pourtant, c’est sûrement la plus difficile à appliquer en cas de « moins bien ». Avez-vous à l’esprit l’une de ces situations dans lesquelles on vous a poussé dans vos derniers retranchements ? Le pire, c’est quand il y a une part de vérité, mais la façon dont c’est dit ne vous convient pas.

Pour ce qui me concerne, c’est à ce moment-là qu’il peut m’être particulièrement difficile d’être honnête avec moi-même. Le fait qu’on m’ait brusqué me sert alors d’excuse pour prendre la tangente et éviter de considérer la part de vrai dans ce qui est dit.

Nous savons tous que c’est la pire de choses à faire pour perdre le bénéfice de tous nos efforts. Au lieu de se braquer, il vaut mieux alors botter en touche et dire qu’on a besoin de temps pour digérer ce qui a été dit. C’est peut-être aussi l’occasion de demander l’aide à un coach compétent 😉 …

Voici en supplément, deux petites règles qui pourraient vous aider à accélérer vos résultats dans votre quête de bonheur.

Règle 6. Chercher le bonheur dans le moment présent

Inutile de rêvasser plus longtemps, les résultats ne tomberont que rarement du ciel. Décidez d’une première action à réaliser et exécutez-la. Il n’y a rien de plus satisfaisant que de décider de quelque chose et de se voir terminer la tâche.

Chercher le bonheur dans le moment présent, c’est aussi savoir profiter de ce qu’on peut, bien souvent, minimiser. Un échange bref avec quelqu’un qu’on apprécie, prendre une tasse de café, profiter du calme chez soi au petit matin ou voir le soleil se coucher, profiter du dernier épisode de sa série préférée après une journée bien remplie…

Règle 7. Expédier de votre vie ce que vous ne voulez pas.

Si vous me lisez depuis un moment, vous savez que j’aime les listes. Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à faire votre liste de tâches, objets dont vous ne voulez plus ou personnes à éviter.
Décidez ensuite du comportement que vous souhaitez adopter quand vous tomberez dessus.
Dans la légèreté et la bienveillance, faites ce que vous avez à faire sans tarder. Vous ne vous sentirez que plus léger.

Nous voici à la fin de cet article à relire quand vous irez moins bien. N’hésitez pas à vous en faire une liste de contrôle, car le bonheur ou votre réussite, selon vos propres termes, se cachent bien derrière celle-ci.

Vous sentez que c’est le bon moment pour entamer un changement profond et vous souhaitez vous faire accompagner ? Profitez de votre entretien de découverte offert en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Temps de Prendre votre place ?

Découvrez l'assertivité

Apprenez à vous affirmer avec bienveillance