Marre du chahut ? Affirmation de soi et assertivité - àMLP !

Collègues indélicats ? S’affirmer et faire preuve d’assertivité

En cas de prise à partie, comment réagir sans se mettre la rate au court-bouillon ? Dans ce cas, faire preuve d’affirmation de soi et assertivité pourrait vous aider à passer votre journée en limitant les dégâts, voire en en sortant grandi.

Si vous vous êtes déjà fait chahuter au travail ou en famille, lisez la suite.

L’affirmation de soi et assertivité ne sont pas des compétences innées

Bien que cette compétence ne soit pas innée, cette compétence s’apprend, et avec un peu d’entraînement, on peut en tirer bénéfice.

Pour ce qui me concerne, je me suis déjà fait critiquer, mépriser, narguer ou snober en de maintes occasions… enfant, dans la cour d’école, en famille, mais également au travail et même dans la rue, sur un quai de gare, dans le métro et le RER…

L’envie de dégainer vous a peut-être démangé !

L’animosité envers quelqu’un de méprisant se comprend. À votre place, je serais tenté d’appliquer la loi du talion, œil pour œil… et un petit supplément pour la leçon…

Pour tout vous dire, il m’est arrivé de riposter sans réfléchir… et, entre nous, ça fait du bien sûr le moment même si je n’en suis pas fier… Dans ces moments, on a plus envie de donner une bonne leçon que de faire preuve d’assertivité.

Mais, la colère, en réalité, indique seulement qu’on vous fait du tort et non pas qu’il faut se faire justice.

Il faut donc se laisser faire ?!

L’assertivité est une question de mesure

Je n’ai pas dit ça et il ne s’agit pas non plus d’excuser ou encore moins de pardonner. On n’en est pas là.

Ce que l’on peine à concevoir, c’est que le « méchant »  a atteint sa limite, même si l’on ignore laquelle.

Mais quand on se fait “emmerder”, c’est l’agresseur qui nous cherche !

On est d’accord, mais autant se le rappeler tout de suite, quand on riposte, on obtient rarement réparation. C’est plutôt l’escalade. 

Vous perdrez ensuite votre temps à essayer de vous expliquer.

En revanche, tenir compte des limites de chacun, devrait vous aider à ne pas prendre la brimade personnellement.

Bon, et alors ?

Ce comportement présente plusieurs avantages face à l’agression.

Pourquoi ?

On est plus complexe que l’on ne croit. En cas de stress, l’ordre de ses priorités peut facilement être bousculé et en cherchant à prendre votre revanche, vous risquez de perdre le contrôle de la situation.

Quels sont ces avantages ?

Vous évitez de vous enliser dans un conflit,

… de vous épuiser et

vous restez centré sur l’essentiel : votre responsabilité.

Que faire alors ?

  1. D’abord, différez votre envie de riposter.
  2. Respirez à fond et posez une question simple : « Que fais-tu ? » ou « Que dis-tu ? » 
  3. Écoutez la réponse et reprenez vos activités

Et, c’est tout ?!

Développer l’affirmation de soi et assertivité, c’est savoir aller à l’essentiel

Éviter la réponse de survie, c’est-à-dire, de contre-attaquer, devrait vous permettra de rester concentré sur ce qui compte vraiment pour vous :

  1. L’accomplissement de vos projets et objectifs. 

Et, si ça recommence ?

La réponse à chaud n’empêche pas la récidive, elle l’encourage.

Si vous vous êtes donné le temps de trouver une réponse adaptée, c’est le moment de vous en servir. Mais les questions sont toujours plus puissantes que les réponses. Elles vous procurent des informations précieuses pour développer une attitude assertive.

Qu’est-ce que je fais de ma réponse, alors ?

Gardez votre réponse pour vous et pensez à vous entourer de personnes positives et évitez de vous retrouver seul avec les personnes toxiques.

Sénèque a dit : « Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse.  »

Évitez la revanche et protégez la qualité de vos journées. Ni trop bon, ni trop con. Loin de là, en agissant ainsi, vous faites preuve d’intelligence et d’un fort potentiel de leadership, mais ça, c’est une autre histoire.

Quelle est la différence entre l’assertivité et l’affirmation de soi ?

Vous vous demandez certainement la différence entre ces deux termes. À première vue, on pourrait dire que ce sont des synonymes. L’affirmation de soi est la version française du terme assertivité qui est un néologisme traduit de l’anglais : « assertiveness ».

Cependant, je trouve que affirmation de soi et assertivité présentent des différences de taille. En effet, le terme « affirmation de soi » parle plus d’une capacité à s’affirmer : il n’existe pas de formation ni de stage en affirmation de soi à proprement parler. L’assertivité, en revanche, comprend les compétences qui permettent de développer cette capacité qui peut s’acquérir en stage ou en formation en assertivité. Simple question de point de vue, mais cela justifie l’existence et l’utilisation de ces deux concepts.

Pour aller plus loin dans l’affirmation de soi et l’assertivité

Envie d’aller plus loin ? Vous pouvez télécharger le guide pour s’affirmer dans la relation. Télécharger le guide des 3 clés pour s’affirmer → 

Les 3 clés pour s'affirmer PDF

Envie d’en savoir plus sur moi ? Vous pouvez visiter mon site de coach professionnel

Laisser un commentaire

Temps de Prendre votre place ?

Découvrez l'assertivité

Apprenez à vous affirmer avec bienveillance