Apprendre à gérer son stress : Plan d'action - 4 étapes + 1 exo - àMoiLePublic !

Apprendre à gérer son stress : Plan d’action en 4 étapes + 1 exercice

Pourquoi apprendre à gérer son stress

Dans notre quotidien nous souffrons en général du stress, non pas pour un motif mais, pour une accumulation de facteurs. Apprendre à gérer son stress, devient donc une compétence clé que ce soit pour mieux se mettre en relation mais aussi pour aboutir ses projets et gérer ses journées de travail sereinement.

En effet, les sources de stress sont omniprésentes et pour peu que vous soyez hypersensible, introverti ou un tant soi peu fatigué, vous risquez d’y être vite confronté.

Dans notre vie privée. Par exemple, le réveil qui sonne, les bruits de circulation, les enfants qui se réveillent la nuit, les problèmes de famille, la facture surprise, les transports en commun, les problèmes administratifs, l’emploi du temps des enfants ou du conjoint… sont autant de sources difficiles à contrôler.

Même chose au travail. C’est une liste sans fin : la prise de parole impromptue, le chef un poil trop exigeant, les collègues qu’il faut dépanner… Face au public : le client désagréable, la réunion que nous n’avons pas suffisamment préparé, les nouvelles contraintes légales pour lesquelles on n’a pas encore de mode opératoire… Je m’arrête là, vous avez compris.

C’est cette accumulation de « stresseurs » que nous rencontrons au quotidien qui peut devenir problématique quand elle n’est pas gérée. Ces stresseurs se manifestent en nombre et de façon répétée. Ils usent notre résistance et nous rendent irritables et nous fatiguent au point qu’il nous arrive d’adopter des comportements indésirables.

Aussi, l’un des moyens clés pour réussir à gérer son stress est donc de prévoir des temps de soupape dans la journée et dans la semaine afin de recharger les batteries. Si vous faites partie des introvertis ou hypersensibles, c’est d’autant plus vrai.

Avant d’aller plus loin, si je vous ai perdu dans la lecture, je vous invite à lire d’abord « Comment lutter contre le stress efficacement« .

Définir les actions concrètes pour gérer son stress

Sans action concrète de notre part sur les sources de stress ou sur notre façon de les vivre, la situation aura peu de chances d’évoluer positivement et notre sensibilité au stress ne peut que s’aggraver. A long terme, pouvons tomber malade à cause du stress, vous le savez.

En effet, même si on constate qu’on « s’habitue », dans une certaine mesure à vivre avec les sources de stress, notre corps continue d’encaisser. Notre capacité à encaisser a ses limites. Quand elle est atteinte, les conséquences sont plus ou moins graves mais ne sont jamais positives. Le plus évident des signes que nous pouvons vivre sont la fatigue, le manque de patience voire les sautes d’humeur incompréhensibles pour notre entourage mais peut aussi atteindre le burn-out,

Sans une bonne hygiène face au stress, notre état physique et notre santé au long terme peuvent en pâtir. Si vous me lisez encore c’est que vous en êtes convaincu. Il est temps donc d’identifier les différentes sources en en faisant un inventaire complet et détaillé.

Identifier les stresseurs : exercice

Gérer son stress passe d’abord par l’identification des sources de stress. Je vous invite donc à réaliser dès maintenant un petit exercice. Pensez à vous donner un peu de temps et si possible dans le calme.

Vous êtes prêt.e ?

Prenez une feuille de papier dans laquelle vous allez créer quatre colonnes avec les en-têtes suivantes : source de stress, moment de la journée, intensité du stress. Je vous invite ensuite à noter tout ce qui vous passe par la tête. Tenez compte de vos différents rôles et activités (employé, papa, maman, conjoint … au travail, dans la vie privée, à la maison, pendant les loisirs…).

Apprendre à gérer son stress et éviter de saturer

Continuez tant que vous avez des idées même si elles vous paraissent ridicules. Il est peu probable que vous ayez deux ou trois sources de stress fortes sans en avoir au moins le double de faible intensité. Je vous invite par conséquent à vous épancher sur votre petit tableau. Notez vraiment tout ce qui vous passe par la tête. Vous ferez éventuellement le tri dans un deuxième temps.

Le stress se cache, allez le chercher !

Vous séchez ? Vous ne trouvez plus de sources de stress ? Laissez reposer quelques heures avant d’aller plus loin dans la lecture de cet article et reprenez votre liste. Parlez-en à vos proches s’ils comprennent votre démarche. Reprenez l’exercice et complétez en notant le moment de la journée auquel se manifeste chaque source.

Etes-vous plus sensible au stress à un moment précis de la journée ? En ce qui me concerne, c’est le matin ou alors quand j’ai changé d’activité brusquement sans m’accorder de moment de soupape. Une fois ce travail fait, parcourez de nouveau votre liste et notez sur une échelle de dix l’intensité de chacune des sources de tension intérieure.

Attention ! Il est des sources plus faciles à identifier que d’autres : tout ce qui est agression externe notamment. Mais que faites-vous de vos peurs et de vos craintes ? Elles peuvent aussi vous créer un certain stress : phobie administrative, sentiment d’incapacité avéré ou non. Je vous invite donc à chercher aussi du côté de vos croyances limitantes.

Analysez les sources de stress les plus anxiogènes

Vous devriez maintenant vous trouver avec une bonne liste de causes de stress à traiter. Pour commencer, identifiez les sources les plus anxiogènes et celles qui se répètent le plus souvent. Ce sont généralement celles qui vous prennent le plus d’énergie et qui peuvent vous faire sortir de vos gonds. Je vous invite à présent à compléter la quatrième colonne en y reportant ce que vous faites quand vous rencontrez cette situation à partir de cette sélection. Quand vous vous trouvez face à ce stresseur quel comportement adoptez-vous ?

Les 3 clés pour s'affirmer PDF

  1. Pas le choix, quand faut y aller, faut y aller
  2. Vous faites parce que vous avez envie que ça change
  3. En attendant que ça passe, vous subissez
  4. Vous évitez ou fuyez la situation
  5. Autre : complétez.

En renseignant cette quatrième colonne, détaillez le plus possible ce que vous vivez intérieurement.

Supprimer la source de stress ?

Vous l’aviez déjà compris. Supprimer la source est en général une fausse piste car c’est rarement possible. En effet, si c’est le travail qui génère un stress excessif, vous ne pourrez pas supprimer votre travail mais peut-être que vous pouvez déléguer ou vous faire aider pour réaliser une tâche stressante. Souvent, chercher une solution en nous, nous permet de nous libérer d’une source de stress. Comprendre quelle est la limite qui a été atteinte ou quel est le besoin qui n’est pas pris en compte permet d’agir pour trouver des solutions ou options durables.

Adopter la bonne stratégie

Nous remarquerons souvent qu’on se contente de subir sans même réfléchir au comportement adopté. Comme disait Jean-Paul Sartre,

« L’enfer c’est les autres ».

Non, vraiment, je pense que ce mode de pensée est inexact et dépassé. Nous avons appris à réagir de façon automatique à travers des routines qui se mettent en route d’elles-mêmes.

Mais vous le savez déjà, leur l’efficacité appartient au passé car elles ne nous permettent pas de nous adapter et d’évoluer. Elles ont probablement fonctionné un certain temps mais si la souffrance est encore présente c’est souvent que la stratégie mise en place doit être remise en question.

Si on ne peut pas supprimer l’origine du stress on peut au moins clarifier le comportement que nous adoptons face au stresseur. En effet, on va devoir de nouveau apprendre à gérer son stress, cette fois de façon plus consciente et donc plus autonome et durable à travers l’évaluation des options.

Apprivoiser le stress pour une gestion durable

Si votre stress devait ressembler à un animal, quelle apparence prendrait votre stress ?

Apprendre à gérer son stress ne relève pas d’un coup de baguette magique. Cela implique, tout d’abord, d’accepter ce stress comme un mal nécessaire. Dans un deuxième temps, nous devons apprendre à l’observer comme un ami, c’est-à-dire sans jugement : sous quelle forme se manifeste-t-il,  avec quelle fréquence, à quel moment de la journée, avec qui, … Et oui ! N’oubliez pas que c’est lui qui nous aide à nous adapter et souvent à devenir meilleur. Ce travail, permet d’anticiper son arrivée et d’en minimiser ses effets sur la durée.

Où en êtes-vous de votre tableau ?

Gérer son stress - Quelle forme animale ?

Votre tableau est maintenant bien renseigné et vous avez cerné votre stress et ses causes comme vous ne l’avez jamais fait. Que comptez vous faire de cette information ? Voici ce que je vous propose. Avant d’aller partager avec quelqu’un ce que vous comptez faire, notez quels autres comportements vous pourriez adopter face à la même situation.

Exemple : Si jusqu’à ce jour, prendre la parole dans une réunion vous a été pénible et vous avez toujours cherché à vous esquiver, quel autre comportement pourriez-vous tester ? Attention, il y a à coup sûr plus d’une possibilité, faites-donc preuve de créativité. Listez toutes les idées, vous trierez ensuite.

A présent, j’aimerais vous poser une question : Avez-vous autant de moments de détente que des moments sous stress ? Que comptez-vous faire pour améliorer cet équilibre ?

Vous avez encore des doutes sur comment changer son regard sur son propre stress ? Revenez à la partie analyse des sources de stress.

Rien ne s’est passé depuis quinze jours ? Je vous invite à reprendre votre exercice et à le compléter. Apprendre à gérer son stress passe par une hygiène d’introspection et prise de recul régulières. Vous le savez déjà, le stress ça va, ça vient à l’instar de notre style de vie. Plus nos vies sont remplies et plus elles deviennent stressantes, et pour nombre d’entre nous, même en vacances.

Si vous vous décidez à imprimer un vrai changement démarrer votre stratégie de gestion du stress dans un moment propice : début de vacances, nouveau poste, mise en place d’un accompagnement…

Vous attendez une suite à cet article ? Faites-le-moi savoir dans les commentaires. L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ☺.

Laisser un commentaire