Booster son Écoute Active et Assertive : les 7 secrets

Booster son écoute active et assertive

Ah, l’art de la communication ! C’est souvent plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ? C’est en tout cas mon vécu. Entre écouter et entendre, il y a tout un monde. Mais, ne vous inquiétez pas, on ne va pas se laisser abattre. Voici un petit guide en sept points pour vous accompagner dans l’amélioration de votre assertivité.

Dans cet article, nous allons explorer ensemble 7 techniques pour améliorer son écoute active et assertive. Vous sauvez vous débrouiller dans votre communication, bien sûr, au travail, mais également en famille ou entre amis.

guide affirmation confiance et assertivité pour les discrets

Technique n°1 pour améliorer son écoute active et assertive : l’écoute attentive

Observez le silence attentif

Pour mieux communiquer, il faut d’abord être un auditeur actif et assertif, il est essentiel de maîtriser l’art du silence. Laissez votre interlocuteur s’exprimer et terminer ses phrases sans l’interrompre. Attention, c’est d’abord pour vous que vous le faites. Vous évitez de l’irriter, mais surtout, vous prenez tout ce qu’il y a à prendre, mais pour ça, il faut d’abord capter le fond et la forme de ces propos.

Le silence est d'or, la parole d'argent !

C’est vrai, on ne le dira jamais assez, mais cela ne suffit pas. La communication assertive ne se limite pas à faire silence pendant que l’autre parle. Voyons ce sur quoi l’on peut s’appuyer pour développer cette compétence.

Le hochement de tête

Pensez à utiliser des signaux non verbaux, tels que hocher la tête. Vous montrez ainsi que vous êtes attentif et que vous comprenez ce que votre interlocuteur dit.

NOTA : Interrompre pour demander une précision fait partie des attitudes assertives. Faire un signe de la tête signifie que vous approuvez ou du moins que vous comprenez. C'est logique, mais je préfère le dire, car certaines personnes n'osent pas interrompre quand elles ne comprennent pas.

Vous n’aimez peut-être pas hocher la tête. Sentez-vous libre de confirmer votre attention autrement. Comment faites-vous au téléphone ?

Technique n°2 : Le langage corporel, un allié précieux en écoute active

L’importance du contact visuel

Maintenez un contact visuel approprié pour montrer que vous êtes engagé dans la conversation et attentif à ce qui est dit.

Les gestes et les mimiques

Utilisez votre langage corporel pour montrer que vous êtes dans l’écoute active et exprimer vos réactions aux propos de l’autre personne.

Attention notamment aux signaux pouvant être perçus comme négatifs à l’instar du rejet ou du jugement.

Faites attention aux signaux que vous envoyez : montrez avant tout de l'ouverture une prédisposition à résoudre un conflit ou un problème.

La répétition et la reformulation

Répéter pour valider

Une fois que le locuteur a terminé de parler, répétez les éléments clés pour vous assurer que vous avez bien compris et vous n’avez rien oublié d’important.

Reformuler pour approfondir

Après avoir répété les points principaux, reformulez-les avec votre propre vocabulaire. Vous montrez de cette façon que vous comprenez le fond du message. Vous encouragez ainsi votre interlocuteur à préciser et compléter sa pensée.

Répétez, reformuler pour encourager.

Questionner pour mieux comprendre

Les questions ouvertes

Posez des questions ouvertes pour encourager « la partie adverse » à s’exprimer et à partager davantage d’informations.

Il faut parfois dire soi-même les choses trois fois afin de s’exprimer avec toutes les nuances nécessaires pour que notre interlocuteur nous comprenne. Cela est vrai pour lui aussi.

Captez toute la complexité.

Les questions de clarification

Lorsque vous ne comprenez pas quelque chose dans les propos de votre interlocuteur, sentez-vous libre de poser des questions pour clarifier le message, mais également ses contraintes, objectifs et émotions quand cela est utile.

Identifiez ce qui est essentiel pour votre interlocuteur.

L’écoute active et assertive avec empathie

Se mettre à la place de l’autre

Comprendre le point de vue et la problématique de votre interlocuteur est essentiel. C’est l’empathie qui vous permet de comprendre les émotions et les besoins de l’autre et peut parfois suffire à désamorcer un conflit.

L’empathie permet de ne pas en rester aux apparences et de trouver des éléments essentiels pour une éventuelle négociation.

Essayez de vous mettre à la place de l'autre

Exprimer votre soutien

Montrez à l’autre personne que vous êtes là pour l’aider et la soutenir dans sa démarche ou ses difficultés.

Montrer du soutien et défendre ses intérêts ne sont pas nécessairement incompatibles. 

L’assertivité pour une communication saine

S’affirmer sans agressivité

Exprimez clairement vos besoins et vos limites, sans être agressif ou passif.

La fermeté n'est pas l'agressivité.

Rester ouvert au compromis

Soyez prêt à discuter et à trouver un compromis pour résoudre les problèmes de manière saine et équilibrée.

En appliquant les points précédents, il est fort possible que vous ayez identifié des points d'entente pour trouver un compromis.

L’autorégulation émotionnelle pour une écoute active et assertive

Gérer ses émotions

Lorsqu’il y a conflit, il est facile de se sentir agressé ou irrité. Apprenez à reconnaître et à gérer vos émotions pour éviter qu’elles n’affectent négativement votre écoute et votre communication.

Gérer ses émotions, c'est réduire le risque de conflit ou d'aggravation de ce dernier.

Pratiquer la patience

Cultivez la patience pour permettre à la « partie adverse » de s’exprimer pleinement. Vous évitez ainsi de précipiter la conversation ou les décisions et privilégiez la qualité de la relation.

« La clé de tout est la patience. Vous obtenez la poule en couvant l’œuf, pas en l’écrasant. »

Arnold H. Glasow

FAQs:

Q : Est-il possible d’améliorer son écoute active et assertive rapidement ?

R : Tout à fait ! Si vous êtes totalement nouveau dans cet art, commencer par appliquer les 2 premiers secrets et vous obtiendrez des résultats rapides. Qui plus est, en appliquant l’ensemble des techniques pour améliorer votre écoute active et assertive de manière régulière, vous verrez des progrès significatifs en peu de temps. Ce n’est qu’une question de pratique.

Q : Dois-je utiliser toutes les techniques d’écoute active à chaque conversation ?

R : Non, vous n’êtes pas obligé de les utiliser toutes en même temps. Choisissez celles qui sont les plus adaptées à la situation et à vos besoins sans négliger les deux premières.

Q : Puis-je améliorer mon écoute active et assertive en ligne, lors d’une conversation virtuelle ?

R : Absolument ! Bien que certaines techniques soient plus faciles à appliquer en personne, vous pouvez adapter la plupart d’entre elles pour améliorer votre écoute active et assertive dans les conversations en ligne.

Prenez, par exemple, la règle du contact visuel qui est probablement l’une des plus difficiles à appliquer en ligne: rapprochez l’affichage de votre interlocuteur de la caméra afin que celui-ci puisse capter votre regard.

guide affirmation confiance et assertivité pour les discrets

Il est temps, à présent, de passer à l’action et de mettre en pratique ces 7 techniques pour améliorer votre écoute active et assertive.

Je vous invite à les intégrer dans votre vie quotidienne et notamment avec vos enfants. Vous serez rapidement en mesure de créer des liens plus profonds, d’éviter les malentendus et de renforcer la confiance avec vos interlocuteurs. La communication est un art, mais avec ces astuces, vous serez prêt à affronter la plupart des situations, quelles qu’elles soient.

Vous avez aimé cet article et souhaitez en savoir davantage sur le sujet de l’assertivité ? Ces deux articles sont complémentaires pour développer votre écoute active : si vous êtes un tantinet timide ou introverti, cet article pourrait vous aider : Le problème de l’assertivité pour les timides. En revanche, si vous avez peur de commettre des impairs, voici « 3 erreurs à éviter dans le domaine de l’assertivité ».

Allez, on y va ?

… à vos marques, prêts, écoutez !

Toujours là ? Vous souhaitez peut-être prendre rendez-vous ? Suivez le lien !

Comment GAGNER LA RECONNAISSANCE DE
VOTRE PATRON ?

Découvrez les 3 clés pour vous affirmer au travail.