Croyances limitantes : 1 croyance peut nous nuire - àMoiLePublic !

1 croyance peut-elle nous nuire ?

Que sont les croyances limitantes ?

Toute croyance peut nous nuire. Aussi bien sur le plan professionnel que personnel. On entend beaucoup parler en ce moment des croyances limitantes et ce n’est pas pour rien. Etes-vous d’accord avec ce postulat ? Les dernières recherches en neurosciences l’ont prouvé. Malgré cela toutes les croyances ne sont pas limitantes bien qu’elles puissent être fausses.

Une croyance peut nous limiter. Oui, mais si on en restait là, cette petite phrase anodine pourrait être tout aussi nuisible. Il n’y a rien de pire qu’une idée non argumentée et acceptée sans remise en question. C’est le cas de la plupart des opinions que nous pouvons émettre dans une banale discussion.

Vous attendez certainement un peu plus d’explications de ma part car sinon, vous ne seriez pas en train de me lire.

Et si on commençait par une petite définition, ça vous dit ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours passer à la suite !

Définition de la croyance selon le Larousse : « Fait de croire à l’existence de quelqu’un ou de quelque chose,…« .

Un peu léger, vous ne trouvez pas ? Je suis donc allé chercher la définition de croire.

Définition de Croire : « Tenir quelque chose pour vrai, l’admettre comme une certitude, en être persuadé, convaincu ».

Je ne sais pas vous, mais moi, ça me laisse toujours sur ma faim. J’ai lu ensuite les suivantes et j’en ai retenu cette dernière afin de nuancer les deux premières : « Tenir quelque chose pour possible, l’envisager par la pensée ; penser, supposer ». Là, nous entrons enfin en matière.

Cette dernière me plaît, en effet, davantage car elle apporte une nuance de poids. Elle dit : « envisager par la pensée… supposer ». C’est à dire que ce que nous croyons n’est pas forcément la réalité.

On pourrait donc se dire à partir de cette définition « Voilà pourquoi une croyance peut être limitante ! ». Oui, mais vous avez peut-être déjà entendu : « Nous ne savions pas que c’était impossible alors nous l’avons fait… ». Est-ce que notre petit château de cartes est en train de s’effondrer ? Allons voir ça de plus près.

Ces croyances qui nous jouent des tours

Croyances limitantesDonc tout ça pour ça, pensez-vous peut-être et si c’est le cas, je comprends. Néanmoins, combien de choses tenons-nous pour vraies sans nous donner la peine de les vérifier.

Je pense notamment à tout ce qu’on peut lire sur les médias numériques qui nous indigne ou qui nous fait rêver et qui se révèle être faux, je veux dire qui est démenti quelques jours ou semaines plus tard. Je pense également à tous ces petits bruits familiers qu’on associe à un événement particulier.

Par exemple, le bruit de la sonnette qu’on associe, en fonction de l’heure, au passage du facteur, à l’arrivée de notre enfant alors que ce n’est pas systématiquement le cas. Cela me fait penser également à l’expression ou aux mots d’une belle mère, d’un gendre… Je vous laisse imaginer la suite. Je crois que vous avez compris.

Et bien, oui. Ces croyances limitantes nous jouent des tours et ce qui nous permet de vérifier qu’elles ne nous aident pas à coup sûr, c’est le fait d’agir et de ne pas tenir pour réel tout ce que nous pensons. Je vous laisse la responsabilité de décider si le jeu en vaut la chandelle.

Se libérer des croyances limitantes

Une croyance serait limitante si elle nous pousse à l’inaction et nous empêche d’aller de l’avant. Mais une fausse croyance qui nous pousserait à l’action est-elle limitante ? Je dirai probablement pas car elle nous a poussé à aller de l’avant.

Voici comment combattre ses propres croyances bloquantes

Croyances limitantes - Et si nous étions libres ?

Combien même on serait dans l’erreur, en passant à l’action, on pourrait vite comprendre notre erreur.

Mais une croyance fausse qui nous fait agir, est tout le contraire de limitante car au pire, nous allons apprendre que nous nous sommes trompés ! Aussi, je crois sincèrement que c’est le fait d’apprendre quelque chose qui doit retenir notre attention et non pas celui de s’être trompé.

A ce stade vous l’aurez compris, se libérer de ses croyances limitantes ne se fera pas à travers un tour de magie mais plutôt via le passage à l’action. Si vous avez détecté des croyances qui pourraient être limitantes, c’est probablement que vous avez déjà essayé de réaliser un projet mais que vous vous êtes arrêté ou découragé en cours de route.

En effet, notre système de croyances tend à nous protéger malgré nous en nous maintenant dans notre zone de confort. On pourrait croire que nous faisons face à des croyances négatives mais j’aime à voire les choses de façon différente.

Si nous faisons face à des « croyances négatives » c’est peut-être que nous sommes sur la bonne direction car notre système de défense nous lance des alertes.

Dans ce cas, il y a des chances pour que nous ayons fait un pas vers la réalisation de notre projet et si c’est quelque chose de nouveau et inconsciemment nous cherchons à nous protéger d’une déception.

Richard Bach, dans son livre Jonathan Livingstone le Goëland traite le sujet des croyances limitantes et de la liberté. En voici une citation qui mérite d’être méditée :

Nous sommes libres d’aller où bon nous semble et d’être ce que nous sommes…

Cette affirmation est forte et confrontante mais je crois que nous pouvons trouver un fond de vérité dans bien de domaines de notre vie quotidienne.

Dans un autre registre, Platon, dans son allégorie de la caverne explique sa vision. L’être humain vit et agit à travers ses croyances et opinions. C’est l’état naturel de notre condition.

Seulement la volonté d’agir nous permet d’identifier nos croyances limitantes et de les dépasser à travers l’épreuve de la réalité. La difficulté est souvent là. Nous n’avons pas toujours envie de remettre en question nos croyances car elles remettent en question nos comportements et habitudes.

En effet, sortir de notre zone de confort est énergivore. Non pas seulement pour nous mais aussi pour ceux qui nous entourent qui eux, n’avaient pas prévu de changer

Pour conclure avec les croyances limitantes

Si toutefois nous résistons et allons au bout de notre projet ou objectif, nous nous forgeons de nouvelles croyances. Ces croyances actualisées présentent un grand intérêt car elles seront à coup sûr, positives.

Non seulement nous nous ancrons dans une philosophie de l’action. Nous bénéficions d’une énergie décuplée pour atteindre les objectifs suivants.

En effet, pour vous défaire de vos croyances limitantes, je vous propose de vous approprier cette philosophie : Quand j’agis, soit je gagne, soit j’apprends.

Connaissez-vous le mécanisme de ce phénomène ? J’y reviendrai très vite s’il vous intéresse !

Avant de partir : Avez-vous identifié ces pensées négatives ? En voici quelques exemples :

  • Je suis trop vieux
  • Je suis trop jeune
  • C’est pour les femmes
  • Pour y arriver il faut des diplômes
  • Il n’y a que les fils de… qui y parviennent
  • Il faut avoir de l’argent
  • J’ai trop à perdre
  • Cela ne servira à rien
  • Je n’en suis pas capable
  • C(est trop tard
  • Je n’y arriverai jamais
  • C’est trop dur
  • Je ne suis pas aimable
  • Je ne suis pas assez bon
  • Je suis nul
  • Je ne suis pas assez intelligent
  • Il y a déjà trop de monde
  • Je ne sais pas faire

Je m’arrête là, je crois que vous avez compris :p

Et si une croyance peut en effet être limitante, est-ce qu’une pensée nous poussant à agir peut, au contraire, nous débrider ? Je vous laisse avec cette citation inspirante.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».

Mark Twain.

Une croyance peut donc nous limiter mais elle peut aussi nous aider à nous dépasser.

N’hésitez pas à laisser vos impressions, opinions, croyances à ce sujet 🙂

Laisser un commentaire