La dépression, qu'est-ce que c'est ? -

La dépression, qu’est-ce que c’est ?

La dépression est inhérente à la condition humaine. Je ne parle pas de la grande dépression que connaissent certains et qui était encore tabou il y a quelques années encore. Je parle de ces coups de moins bien qui peuvent être plus ou moins difficiles à vivre. Alors pourquoi en parler ? Tout simplement parce que presque tout le monde peut être concerné et il existe un lien fort avec le pessimisme.


Lien entre dépression et pessimisme


Vous voyez certainement le lien de façon intuitive, mais ça va toujours mieux en le disant, n’est-ce pas ?


Il y a des fois où l’on connait des petits coups de moins bien durant lesquels on pourrait se laisser aller à la déprime : c’est le moment d’un petit remontant ? En effet, c’est le moment où l’on va céder au énième café ou pause cigarette.


Dépression, définition

Le Larousse donne trois définitions qui me paraissent toutes intéressantes. Elle parle notamment de pathologie marquée par une tristesse avec douleur morale accompagnée d’une perte de l’estime de soi et un ralentissement psychique et physique. C’est comme si on n’avait plus envie de faire grand-chose. Je dirai qu’on perd le sens de ce que l’on fait.


Une deuxième définition, toujours donnée par le Larousse, nous donne un élément supplémentaire : « Diminution de l’activité… pouvant déboucher sur une crise… ». En effet, c’est cette notion de crise qui nous intéresse, car elle nous renseigne sur le fait qu’il y a quelque chose qui doit être fait ou changé. Il y a une opportunité de changement, en fait.


Enfin, une troisième définition est donnée : « Abaissement d’une surface ; enfoncement, creux : Dépression du sol ». Cette dernière, je l’interprète de façon très littérale. Je crois, en effet, qu’il faut la prendre au mot : il s’agit d’un simple creux qu’il faut traiter. C’est-à-dire, le ciel ne va pas nous tomber sur la tête. Nous touchons seulement une limite dont on peut décider qu’elle peut être repoussée ou non. À chacun de voir…



“Il y a récession quand votre voisin perd son travail, dépression quand vous perdez le vôtre.”

Harry Truman


Quand quelqu’un passe par un coup de moins bien, on a tendance à le voir comme tel. En revanche, quand c’est à soi-même que cela arrive, on a le sentiment que le ciel va nous tomber sur la tête.


De la déprime au pessimisme, il n’y a qu’un pas. Quand on déprime, on n’est pas forcément hypocondriaque, mais les émotions peuvent jouer des tours : la moindre douleur, le moindre signe deviennent des alertes qui pourraient vous faire basculer dans l’alarmisme. C’est cet état émotionnel qui nous joue des tours et nous met face à nos croyances limitantes, mais qui peut aussi, nous permettre de remonter la pente en sortant de notre zone de confort.

Les 3 clés pour s'affirmer PDF

Laisser un commentaire

Temps de Prendre votre place ?

Découvrez l'assertivité

Apprenez à vous affirmer avec bienveillance