Hypersensibilité : un obstacle au salariat ?  - àMLP !

Hypersensibilité : un obstacle au salariat ?

L’hypersensibilité est-elle un frein à votre vie professionnelle ? Comment faire pour mieux vivre son hypersensibilité au travail ? Pour les personnes hyper émotives, le travail peut être anxiogène. L’hypersensibilité est un trait de caractère induisant une sensibilité de l’intéressé plus accrue. La plupart des informations trouvées sur le Web décrivent l’hypersensibilité comme un obstacle plus que comme une qualité. Nous allons pourtant voir que les qualités humaines sont décuplées, comme l’empathie par exemple. D’où l’importance de trouver un équilibre entre son quotidien et ses émotions. 

Évidemment, on comprend mieux pourquoi l’aspect professionnel de la vie d’un hypersensible est susceptible d’influer sur son humeur et vice versa… 

L’hypersensibilité au travail

L’une des caractéristiques de l’hypersensibilité peut être, chez certains, l’hyperesthésie. On la définit comme le décuplement de la sensibilité d’un ou tous les sens à la fois. Quand l’ouïe est concernée, par exemple, la personne sera plus sensible aux bruits et parfois de manière handicapante. 

Certains seront très sensibles aux lueurs vives, au point d’en développer des migraines.

La personne atteinte d’hyperesthésie peut chercher à fuire les bureaux type open-space, souvent très bruyants avec un mouvement presque constant, les empêchant de se concentrer. 

Au niveau relationnel, un hypersensible peut présenter des difficultés à s’adapter à un environnement conflictuel. Certains métiers sont très compétitifs et rendent l’ambiance et la pression difficiles à supporter. La moindre petite phrase d’un collègue ou supérieur hiérarchique peut être sujet à interprétation et ainsi miner l’humeur de l‘hypersensible pour la journée, voire la semaine !

Conjointement, les hypersensibles sont souvent assez susceptibles et certaines critiques peuvent les déstabiliser totalement. La conséquence peut être dramatique à la longue : un salarié à la ramasse car miné par les réflexions, un travail constamment en retard, menant à des critiques toujours plus fortes et le cercle vicieux est lancé… 

Il est d’ailleurs nécessaire d’être très attentif au burn-out et à la dépression qui guette de très près les hypersensibles !

Comment gérer l’hypersensibilité et la vie professionnelle ?

Le télétravail comme alternative apaisante pour l’hypersensible

Il est vrai que le télétravail s’est énormément démocratisé depuis l’arrivée du Covid-19 en 2020, pour le plus grand bonheur de certains…

Couper la poire en deux en gardant un pied dans l’entreprise et en travaillant depuis la maison paraît être la solution idéale pour certaines personnes. En effet, il est tout à fait compréhensible que certains ressentent un manque social et beaucoup de solitude à rester à la maison tous les jours. Depuis le Covid-19, de nombreuses personnes se sont découvert une certaine sérénité à jongler entre le travail et la maison.

L’emploi du temps peut, parfois, être arrangé selon ses besoins, comme de pouvoir travailler aux heures les plus propices à la concentration.

Le fait de couper la semaine avec du télétravail quelques jours à la maison permet également de se reconnecter à soi, dans le calme et, ainsi, de mieux gérer ses émotions. 

L’entreprenariat

Dans le monde de l’hypersensibilité, il y a une certaine appétence pour les métiers à la maison. Et oui, l’entrepreneuriat peut permettre de travailler de chez soi, et pour un hypersensible, c’est un petit luxe !  

Les avantages sont nombreux et parmi eux, on retrouve la sérénité d’être dans un lieu de paix, où l’on se sent à l’aise. Entre travailler dans un open-space bruyant et plein d’aller et venues et travailler dans le silence de son cocon, il n’y a pas photo ! 

Le choix des clients avec qui l’on travaille est une source d’angoisse en moins également. Son emploi du temps peut être arrangé selon ses besoins, comme de pouvoir travailler aux heures les plus propices à la concentration ou même se dégager du temps dans la semaine pour ses rendez-vous (et ainsi éviter les bouchons à 18 h ou le samedi matin …).

Quel métier idéal pour un hypersensible ?

Une grande majorité des métiers recommandés concerne le domaine de l’art. Les hypersensibles sont connus pour être, non seulement, sensibles à l’art, mais également des artistes eux-mêmes. Que ce soit dans le domaine du dessin, de la peinture, de la musique ou de l’écriture. C’est aussi un bon moyen pour eux de s’évader et se relaxer.

Un autre type de métier très conseillé est dans le domaine social, puisque les hypersensibles sont généralement très empathiques, le fait de comprendre les autres leur permet d’exceller dans les relations humaines. Les métiers du domaine médical et psychologique reviennent souvent, attention toutefois à ne pas se laisser drainer par les émotions des autres. En effet, les hypersensibles sont des éponges à émotions, c’est pour cette raison que la gestion des émotions et apprendre à se recentrer sur soi est nécessaire pour eux. 

Mettre à profit ses qualités d’hypersensible au travail

Au lieu de vous morfondre dans vos pensées, et vous faire croire que votre personnalité vous empêche d’avancer, pourquoi ne pas faire ressortir ses avantages dans le milieu professionnel ? Jouer de votre sensibilité pour être un meilleur client, collègue, manager, à l’écoute des autres et conscient des besoins de l’entreprise. 

En tant qu’hypersensible, vous disposez de qualités innées : diplomate dans les relations, forte empathie, doté d’une plus forte intuition tel un 6ème sens, la plupart du temps créatif.. Autant de qualités profitables dans votre environnement de travail. 

Les hypersensibles ont ça de plus qu’ils ont le souci du détail, ce sont des personnes consciencieuses. C’est important pour elles de ne pas décevoir, et de ne pas se décevoir aussi, au passage. La frontière est mince entre le travail bien fait et le perfectionnisme pour certains, ce qui est plus positif pour votre employeur qu’un je-m’en-foutiste déclaré.

hypersensibilité : prendre du temps pour soi
Savoir prendre du temps pour soi quand on est hypersensible

Apprendre à gérer ses émotions 

La gestion des émotions est essentielle. Apprendre à les contrôler, c’est réduire les chances qu’elles viennent perturber les tâches quotidiennes. 

Ressentir les choses puissance mille, c’est parfois super, mais c’est aussi parfois paralysant. Personne n’a envie d’être bloqué au travail à cause d’un soudain changement d’humeur. 

Pour cela, il va falloir travailler un petit peu. En effet, comprendre qui l’on est va nous aider à reconnaître les situations qui nous mettent mal à l’aise, et qui, possiblement, vont nous gâcher la journée. Si vous savez que les informations de 13h vous dépriment, inutile d’allumer la télé pendant le déjeuner ! Pas la peine non plus d’aborder un sujet épineux avec votre conjoint/e en plein milieu de la journée.

A l’inverse, si vous savez qu’après une grosse réunion vous avez besoin d’un moment de calme, d’un café ou d’un appel à un ami pour vous changer les idées, c’est exactement ce qu’il faut faire. 

Si l’hypersensibilité peut être perçue comme un frein pour certains, il existe beaucoup de solutions afin d’améliorer la qualité de vie des intéressés. Une fois acceptée, cette particularité fera de vous un être recherché pour ses compétences précieuses et vous ouvrira de nombreuses portes. 

Vous êtes de la team hypersensible? 

N’hésitez pas à nous écrire vos parcours professionnels, ce qui a posé problème pour vous, ce qui a été positif et à partager vos astuces bien-être au travail ! 

Marie J.

Les 3 clés pour s'affirmer PDF

Cet article vous a plus ? Découvrez aussi l’article les 20 pistes pour déceler votre introversion.

Bonne lecture !

Besoin d’un coach ? Suivez ce lien !

Laisser un commentaire

Besoin d'une longueur d'avance ?

Je passe à l'action

Retrouvez le plaisir d'aller au bureau.