S'affirmer dans ses relations -

Affirmez-vous et reboostez votre carrière sans attendre encore 3 ans

Vous avez tout essayé pour être reconnu comme un collaborateur incontournable et vous vous épuisez en vain pour rentrer frustré...

Vous êtes décidé à rejoindre le programme ?

Le dialogue est difficile avec votre hiérarchie…

Vous avez essayé de parler de votre situation avec votre hiérarchie, mais c’est généralement entre deux portes.

Personne ne prend vraiment le temps de parler dans votre boîte.

Difficile, dans ce contexte, de trouver les mots pour exprimer votre besoin quand l’occasion se présente.

Le plus souvent, vous obtenez en retour une réponse évasive du genre “on en reparle”, un silence accompagné d’un regard fuyant ou encore une réponse brève et sèche “plus tard”.

Pourtant vous avez fait de votre mieux pour vous impliquer dans la vie de votre entreprise.

Vous vous êtes rendu disponible, avez travaillé le samedi et avez été force de proposition pour résoudre des problèmes que vous n’êtes pas seul à rencontrer, mais RIEN.

Pire, vous avez le sentiment que parfois cela s’est retourné contre vous.

Vous êtes-vous déjà demandé si votre sens du service pouvait déranger ?

À trop vouloir bien faire, vous risquez d’agacer, au point qu’il vous est déjà arrivé de vous sentir rejeté. Vos collègues ont eu droit à un nouvel écran, mais pas vous.

Vous vous êtes senti rabaissé ou incompris lorsqu’on vous a suggéré d’entrer moins dans les détails de vos dossiers et d’accélérer la cadence.

En effet, les apports avec lesquels vous pensez faire la différence sont généralement mal accueillis.

Un exemple ?

Quand le top management propose une nouvelle application, vous l’adoptez immédiatement, alors qu’elle est boudée du reste de l’équipe. Mais quand vous partagez votre enthousiasme pour l’application, on vous fait sentir que c’est inutile.

Un autre exemple ?

Vous détectez une opportunité d’affaires ? Grand bien vous fasse, ça n’intéresse personne, car ce n’est pas pour ça que l’on vous paye

Êtes-vous condamné à suivre votre fiche de poste à la lettre ou pourrez-vous exprimer tout votre potentiel ?

Vous avez  fait le tour de la question…

Comment ne pas tomber dans la démotivation, la fatigue chronique et les émotions négatives ? Pourtant, à moins de l’avoir vécu, vous excluez la possibilité d’un burn-out. Eh oui, vous êtes un dur à cuire !

Mais, vous perdez confiance en vous et savez au fond que vous êtes au bord de la rupture. Quand vous évaluez les options, il vous est difficile de trancher :

NON OK

Arrêt maladie

L’avez-vous testé ? La culpabilité vous a malmené, mais surtout, ça ne vous ressemble pas. Que se passerait-il si vous y étiez contraint ?

NON OK

Rupture conventionnelle

Oui, mais difficile qu’ils vous l’accordent… Ce n’est pas vraiment la politique de la maison et, surtout, ils ont besoin de vous !

NON OK

Démission

Après toutes ces années, partir sans votre dû ? En réalité, ce n’est pas trop dans vos intentions ni dans vos valeurs, même s’il vous arrive d’y songer …

NON OK

Rester et faire le minimum

Vous l’avez peut-être déjà fait, mais ce n’est pas dans votre nature non plus. Très vite, vous repartez comme en quarante… jusqu’au prochain coup dur.

Imaginez maintenant la situation idéale : vous obtenez une rupture conventionnelle et partez en bons termes.

Il faut généralement compter entre une et deux années pour s’acclimater et trouver ses marques à son nouveau poste, sans garantie de ne pas revivre la même situation.

Pourtant, vous aimeriez retrouver un équilibre vie pro et vie perso… ce n’est peut-être pas le meilleur moyen de l’obtenir. Ne croyez-vous pas ?

C’est bien pour cette raison que vous avez écarté (momentanément ?) l’option du diplôme en cours du soir ! Qu’il s’agisse de VAE ou d’une reprise d’études, réduire encore votre temps pour vous ou votre famille, ce n’est plus une option.

Votre expérience : problème ou avantage ?

Votre expertise vous donne un sacré avantage. Lorsqu’un problème arrive, vous savez le résoudre.

OK
Un dossier épineux se présente et personne n’en veut ? Vous le prenez et vous vous en délectez.

OK
Une mise à jour de votre logiciel métier donne du fil à retordre à vos collègues ? Vous trouvez la solution et la partagez.

Vous faites certainement partie des 6% des salariés français engagés.

Savez-vous que la plupart de vos collègues ont jeté l’éponge ? 94% des sondés à la dernière étude Gallup (mars 2022) considèrent la reconnaissance comme un facteur essentiel. Pourtant, seulement 44% l’estiment satisfaisante !

Votre patron ne viendra pas vous remercier, mais vos valeurs vous retiennent.

Pourquoi ne pas prendre le problème à l’envers ?

Quand vous pouvez résoudre un problème, en parler avec la hiérarchie n’est pas la meilleure stratégie ! Votre N+1 ne l’a sûrement pas encore détecté.

Plutôt que de chercher quoi faire, pourquoi ne pas chercher ce que vous allez cesser de faire ?

Un exemple ?

Vous avez identifié chez vos clients une difficulté récurrente pour télécharger leurs pièces dans le système et avez trouvé comment simplifier la procédure. Cette trouvaille augmente le niveau de satisfaction de votre client, mais vous permet aussi de traiter son dossier plus rapidement.

Cela vous a pris du temps, mais vous vous dites que c’est important et que c’est pour la bonne cause. Allez-vous essayer d’obtenir un temps d’échange pour en parler avec votre chef ?

Si c’est le cas, c’est un peu comme si vous cherchiez à donner le biberon à un petit garçon qui veut montrer qu’il est grand. Ça ne marche pas, pire, vous risquez de provoquer le rejet.

Pourquoi ?

Parce que ce que vous avez identifié comme un problème ne l’est probablement pas encore pour votre hiérarchie.

Vous avez le regard d’un expert  !

Si vous le dérangez pour un problème qu’il n’a pas lui-même identifié, il pourrait mal le prendre ou croire que vous avez des attentes cachées. Mais, il pourrait penser aussi que vous lui faites perdre son temps. Si vous vous sentez seul, c’est normal

Ce n’est pas votre faute.

On vous a appris à donner sans compter et à céder la priorité à votre prochain. C’est un comportement vertueux. Difficile de ne pas s’oublier dans tout ça. Surtout lorsque ces valeurs ne sont pas partagées par la majorité de votre entourage professionnel ou qu’elles mettent en évidence les faiblesses des autres.

Combien de vos collègues font passer l’intérêt général avant leurs propres intérêts ? Dans un environnement concurrentiel où le patron est peu disponible, la plupart tire la couverture à soi.

Allez-vous vous occuper de vous ou préférez-vous risquer de passer pour un « emmerdeur » ?

Vous trouvez peut-être que j’y vais fort, mais avez-vous une idée précise de comment vous êtes perçu par votre hiérarchie ?

Maitriser l’image que vous renvoyez

Et, si vous aviez une idée claire de la façon dont vous êtes perçu…

Vous seriez certainement en mesure d’adapter votre comportement pour obtenir plus de résultats : obtenir l’attention de votre patron et exprimer vos besoins de façon claire et acceptable pour votre interlocuteur.

Ce n’est pas inné, mais comme tout, ça s’apprend.

Comment ça marche ?

L’engagement d’un collaborateur peut parfois être perçu comme envahissant, voire dangereux.

En effet, lorsque durant ma période d’essai, on m’a autorisé à utiliser la période de société, et que la secrétaire a lancé à la cantonade : « Il monte vite, André !  », je n’ai pas compris la portée de cette déclaration. Aux yeux de mes managers, je dépassais mes prérogatives et marchais sur leurs plates-bandes.

Aussi, comprendre comment vous êtes perçu peut vous permettre de donner le change en rongeant votre frein dans les bons jours.

Mais si vous allez au fond des choses, vous pouvez également découvrir quels comportements sont susceptibles de gêner votre hiérarchie.

Modifier ces comportements (sans devenir quelqu’un d’autre) peut radicalement changer la nature de vos relations….

…même dans les mauvais jours.

En effet, identifier ses propres mécanismes de défense et discerner comment ils se jouent pour soi dans la relation est une clé essentielle de la stratégie pour s’affirmer.

Mais, si vous êtes plutôt solitaire et hypersensible, vous pourriez vite tomber dans vos vieux travers à la moindre baisse de forme…

C’est pour cela que très vite, vous gagnerez à vous constituer une TEAM. Cette équipe joue un rôle clé dans la stratégie, car vous ne serez plus jamais seul. En cas de coup dur, votre équipe anti-choc vous permet de retrouver la niaque. Votre TEAM vous rappelle aussi vos priorités avant de jeter un nouveau froid inutile dans vos relations avec la hiérarchie.

Découvrez les étapes du programme

1 UnComprendre comment vous êtes perçu en détectant vos schémas comportementaux sous stress qui vous pénalisent dans le but d’adapter votre comportement et améliorer l’image que vous renvoyez de vous-même. Identifier les comportements qui vous nuisent vous permet d’améliorer instantanément vos relations avec votre hiérarchie.

2Faire le point sur votre parcours professionnel pour identifier vos piliers identitaires et vous en servir comme levier. Clarifier vos points forts pour vous appuyer dessus et vos axes d’amélioration pour réduire au maximum le risque d’erreur.

3 TroisDéfinir votre projet et vos objectifs pour optimiser votre temps et votre énergie, et aller à l’essentiel sans vous éparpiller ni vous épuiser. Sachez garder le cap sur vos objectifs clés même en situation de stress.

4 QuatreÉcrire votre feuille de route pour définir concrètement les actions qui vous conduiront à votre objectif. Les grandes étapes deviennent une série de tâches réalistes, faciles et utiles. Tel le sportif de haut niveau, vous vous préparez pour vous centrer sur l’action et contourner les pièges du mental.

5 CinqBâtir son équipe. Durant le programme, vous vous entourez de personnes positives et bienveillantes pour vous assurer de rester centré sur votre projet à travers l’émulation et les retours de votre équipe

6Le temps d’agir. Vous êtes accompagné à travers les exercices préparatoires, les séances de coaching collectif et individuel. Vous passez maintenant à l’action et savez exactement quoi faire étape par étape pour obtenir vos premiers résultats.

Comment se déroule le programme ?

Dès votre intégration, vous réalisez votre diagnostic relationnel en ONE-TO-ONE et identifiez vos points forts pour obtenir vos premiers résultats rapidement.

Durant trois mois, vous mettez en place votre projet et le lancez, accompagné de personnes de confiance que vous choisissez et qui sont dans la même dynamique que vous. Vous intégrez le coaching de groupe bimensuel.

Les neuf mois suivants, vous bénéficiez d’un suivi mensuel collectif pour vous assurer d’atteindre vos objectifs et bénéficiez de la dynamique de la communauté.

Huit places par promotion seulement

Témoignages client

« …il pose toujours les bonnes questions qui nous permettent de mieux se comprendre et de comprendre les relations que nous avons avec les autres ». Jean-Sébastien M.

« …il m’a permis d’améliorer mon assertivité. Notre collaboration aura été bénéfique. Elle m’aura permis de gagner en confiance et maîtrise relationnelle ». Yassine B.

« Ce fut ma première expérience avec un coach. Je dois dire que les sessions sont fluides, agréables et fructueuses. Dans mon cas, il s’agit d’améliorer les problèmes de communication au sein d’une organisation et j’estime que des fondements solides sont en train d’être établis pour améliorer la situation actuelle, mais ils impliquent également un apprentissage pratique applicable aux relations humaines en général. Je suis très satisfait des services ». Roberto R.

Françoise - Resp. admin et comptable

Michel - Chef de projet, Ingé. d'étude

Mon parcours

Andre Ortais Coach de Dirigeant 7

Avant, je m’exprimais rarement en groupe. Me faire de nouvelles relations m’est difficile. J’ai comme le sentiment que ça m’est interdit. À force d’acharnement, je réussis pourtant à monter sur des scènes professionnelles, mais à  31 ans, j’ai besoin de plus d’équilibre dans ma vie.

Ma curiosité me permet de me constituer un bagage extra-universitaire riche. Je décide de forcer le destin.

Après une dizaine de CV envoyés, je suis embauché dans une start-up. Très vite, je suis à l’aise avec mon poste et j’entre en contact direct avec le client. On me propose d’animer des formations.  Mes peurs volent en éclats. J’aborde avec aisance les différentes facettes du métier.

Pourtant, quelques semaines plus tard, mon manager ne me donne plus de missions, je n’imagine pas que certains des chefs de projet se sentent en danger.

Je vis une mise au placard en l’absence du patron et me sens à nouveau isolé. Ce n’est pas pour autant que je me décourage : j’arrive plus tôt, peaufine les dossiers en cours et appelle les différentes agences de l’entreprise pour leur offrir mes services.  Six semaines plus tard, alors que j’apporte une plus-value évidente et me montre proactif, je quitte l’entreprise.

Que s’est-il passé ? Si j’étais si compétent, pourquoi j’ai été remercié au bout de trois mois ?

Je pourrais me dire que ma hiérarchie s’est montré malveillante, jalouseMais en fait, non. Ce n’est que plus tard que je comprends que je n’étais pas à ma place. Sans le savoir, j’ai commis des erreurs.

OKJ’aurais pu patienter et mieux accepter les codes implicites. Avec mes compétences, j’aurais pu rapidement devenir chef de projet et c’était le problème de mon N+1…
OKJ’aurais aussi pu me bagarrer pour conserver mon poste mais, à l’époque, je suis livré à moi-même. Comment prendre du recul et savoir comment agir alors que je mets mes managers dans l’insécurité ?

J’ai besoin de digérer ce qui s’est passé et de comprendre quelle est ma part de responsabilité. Ça m’a pris des années.

Vous le savez peut-être déjà à vos dépens, le monde de l’entreprise est un milieu ou de nombreux intérêts, personnels et entrepreneuriaux se mêlent. Ils peuvent facilement nuire la personne qui ne s’en protège pas. En effet, j’ai abordé mon job en toute naïveté, croyant que les collègues autour de moi ne pouvaient pas avoir des intérêts contraires aux miens.

Mon besoin de partager avec les hypersensibles comme moi ce que j’ai appris, devient une évidence. Je me forme au coaching et reprends le théâtre.

Dans mon quotidien professionnel, je remarque que de plus en plus d’hypersensibles, introvertis et timides font appel à moi dans mes ateliers, mais aussi à mon cabinet de coaching. C’est ainsi que naît ce programme en ligne dédié aux hypersensibles, comme moi, qui veulent améliorer leurs relations et prendre toute leur place au travail.

Imaginez-vous dans quelques mois…

  • OKVous savez sur quels leviers agir concrètement pour vous affirmer
  • OKVous obtenez plus souvent ce que vous demandez
  • OKVous vous sentez appartenir à quelque chose de plus grand
  • OKVous comprenez et acceptez votre différence et celle des autres
  • OKVous avez une meilleure confiance en vous
  • OKVous exprimez vos souhaits tout en trouvant les formes
  • OKVous prenez la parole avec plus de sérénité

Et maintenant ?

J’ai partagé avec vous à travers ce blog et mes emails des conseils pour améliorer vos compétences sociales et entretenir des relations d’égal à égal. Vous avez aussi bénéficié d’une séance de découverte, sinon, vous savez quelle est la prochaine étape… Deux choix s’offrent maintenant à vous :

  • 1 UnMettre en application ce que vous avez appris. Vous avez ce qu’il faut pour démarrer, mais combien de temps tiendrez-vous encore ?
  • DeuxVous me laissez vous accompagner grâce au programme S’affirmer dans ses relations. C’est la façon la plus rapide, simple et efficace pour débloquer votre carrière en développant votre intelligence relationnelle.

Voici ce qui vous attend

  • OKPendant les 3+9 mois du programme, la dynamique de groupe vous permet de tracer le chemin vers vos objectifs professionnels.

  • OK

    Vous pouvez partager vos difficultés et demander de l’aide en toute sérénité

  • OK

    Les huit membres du groupe sont sélectionnés pour leur bienveillance et leur envie de progresser ensemble.

  • OK

    Pour garantir la qualité de l’accompagnement, seulement huit places sont disponibles par promotion.

  • OK

    L’organisation en petit groupe permet d’établir des relations de confiance avec l’ensemble des membres du programme.

  • OK

    Le rendez-vous bimensuel pour vous aider à rester centré sur votre projet et à lever les freins.

  • OK

    Des rendez-vous en sous-groupes prévus de façon hebdomadaire pendant toute la durée du programme pour entretenir votre dynamique

  • OK

    Vous entraîner durant toute la durée du programme avant de passer à l’action dès que vous en ressentez le besoin.

Rejoindre le programme

Félicitations, vous êtes à un pas de changer votre qualité de vie au travail.

La prochaine étape est de convenir d’un entretien pour vérifier que ce programme est fait vous et que je peux vous aider à atteindre vos objectifs. C’est un entretien à propos de vous, de votre projet et de vos principaux défis. Vous en tirerez au moins une ou deux pépites pour améliorer votre relationnel. Ce rendez-vous vous est offert.

Pour garantir la qualité de l’accompagnement, seulement huit places sont disponibles par promotion.

André Ortais – 22 av. du Docteur Fontaine, 26130 Saint-Paul-Trois-Châteaux, France
Immatriculé au Registre du Commerce et Des Sociétés de Paris – RCS 532992260