Avoir le courage de réaliser ses rêves - àMoiLePublic !

Avoir le courage de réaliser ses rêves

Coincé entre rêves et loyauté à la famille

Vous êtes-vous déjà demandé si réaliser ses rêves était à portée de tous ?

Lors des derniers mois de lycée, mon père m’avait interdit de devenir acteur, coach ou psychothérapeute alors qu’il me formait à l’AT depuis deux ans.

Je me suis donc cherché une vocation au-delà des territoires interdits.

Très vite, j’ai abandonné la fac de sport pour m’engager dans l’armée. J’étais devenu caporal-chef et avais fait ma demande pour devenir sous-officier.

Alors que je m’étais donné à fond dans mes missions, deux des officiers se disputaient la maîtrise de mon emploi du temps. C’est alors qu’ils sont revenus vers moi en acceptant mon départ en formation de sous-officier à condition de prolonger mon contrat.

Choisir entre rêves et carrière

Mon avenir semblait alors tout tracé. Un mois plus tard, je devais partir en formation pour devenir sergent et faire carrière dans l’armée.

Mes premiers tests m’orientaient vers un avenir de pilote d’hélicoptères. Mais prendre cette voie paraissait m’éloigner pour toujours de mes vocations premières. Je ne comptais plus sur le soutien de mes parents et revenir à mes premiers amours, m’obligeait à reprendre de zéro et à chercher un travail sans qualification pour me payer mes études. J’étais partagé : d’un côté, j’avais un avenir assuré avec des revenus confortables, de l’autre un parcours du combattant — ironie du sort — sans aucune promesse de réussite ni ressources pour me lancer.

S’engager dans la voie pour réaliser ses rêves

Ce qui m’a décidé à prendre la voie de mes passions, c’était le plan B. J’avais postulé devenir surveillant dans les lycées. Deux ans après avoir quitté le lycée, je reprenais mes études. Mais, alors que l’année scolaire avait démarré, je n’avais pas reçu d’affectation. C’était cuit. J’avais dénoncé mon contrat et je me retrouvais à la rue.

Tout timide que j’étais, j’ai décroché le téléphone pour défendre ma candidature : après un échange un peu tendu, mon dossier était passé du fond de la pile à dossier à traiter en urgence.

Trois jours plus tard, je recevais mon affectation et commençais à travailler.

Secrètement, j’ai démarré le théâtre et consultais en bibliothèque des manuels de psycho. Ouf… !

Ce que j’ai appris à travers cette expérience

  • Décider, c’est en finir avec des problèmes connus pour s’attaquer à des problèmes inconnus.
  • Décider, c’est s’engager sur une voie qui reste à découvrir.
  • Décider, c’est parfois renoncer à d’anciennes relations pour en établir de nouvelles.
  • Décider, c’est saisir une nouvelle chance.
  • Décider, c’est se rendre responsable de ses échecs. (Vidéo Youtube)

L’empathie n’est pas qu’une qualité ou une compétence, c’est aussi une charge dont il faut savoir déceler les freins. Se mettre un peu trop à la place des autres, ça joue des tours…

Quand on donne la priorité à la qualité des liens avec ses proches, on risque souvent de se perdre dans les projets des autres et de mettre ses propres objectifs au second plan. Réaliser ses rêves, c’est renoncer aux relations sans conflit. Si en plus, vous êtes trop gentil… pensez-vous mériter le « trop bon trop con » ? Dans ce cas, il faudra probablement accepter de consacrer un peu de son temps pour développer son assertivité.

Aurez-vous le courage de décider d’abord pour vous ? Personnellement, il m’en aura fallu du temps et des efforts sans oublier un certain sentiment de culpabilité.

Pourquoi la culpabilité ?

Si vous n’êtes pas concerné par ce sentiment, tant mieux et profite pour vous dire bravo, car cela veut dire que vous êtes bien avancé sur cette question. Si en revanche vous êtes concerné, rien de plus naturel : c’est un sentiment que l’on intègre très tôt dans l’enfance à travers l’éducation. Réaliser ses rêves dans ces conditions requiert d’une grande ténacité.

En attendant, vous devrez vous rappeler aussi souvent que possible, que vous n’avez pas que des devoirs. Vous avez aussi le droit de rêver et de réaliser vos rêves.

Les 3 clés pour s'affirmer PDF

Laisser un commentaire

Temps de Prendre votre place ?

Découvrez l'assertivité

Apprenez à vous affirmer avec bienveillance