Introverti : OUI/non ? 20 pistes à explorer - àMoiLePublic !

Plutôt introverti.e ? 20 pistes pour vérifier

Pourquoi identifier si on est introverti, réservé ou hypersensible ?

Se savoir introverti ou non est incontournable. Si vous ne savez pas ce que cela implique ou si vous découvrez à peine que vous faites partie des réservés, il est possible que vous ne sachiez pas reconnaitre vos semblables autour de vous. Vous ne savez probablement pas non plus ce qui te différencie. Pour être tout à fait sincère avec toi, malgré mon parcours, ce n’est qu’il y a peu de temps que j’ai compris à quel point je nourris un monde intérieur et ce que cela implique dans mon quotidien relationnel. J’avais encore la vague illusion que tout le monde fonctionnait comme moi…

Mais avant de lire tout l’article, voyons ce que cela permet de se savoir d’un côté ou de l’autre.

Se reconnaître ou se distinguer des extravertis permet tout d’abord de se sentir moins coupable de « ne pas être comme il faut ». Savoir reconnaître ses différences permet d’apprivoiser plus facilement ses relations personnelles et professionnelles. L’introversion n’est pas une tare ! C’est un mode de fonctionnement qui présente de nombreux avantages quand on sait en tirer partie.

Certains m’appellent « monsieur méthode » en se moquant gentiment de moi. J’ai en effet besoin de me créer des méthodes pour éviter de me perdre dans les méandres de mes pensées et idées qui m’assaillent constamment. Aussi, j’ai longtemps ignoré mon caractère introverti. Du coup, comme je n’avais jamais réfléchi à mes comportements sous l’éclairage de l’introversion, je ne pouvais que passer à côté de certains éléments clés dans ma façon d’appréhender le monde mais aussi de nourrir mes relations.

Aussi, mon hypersensibilité, que les autres avaient remarqué et qui parfois pouvaient faire peur, était pour moi quelque chose de normal. En effet, je ne pouvais pas voir les choses autrement car c’est un « trait » qui accompagne généralement l’introversion.

Vous sentez-vous différent de ceux et celles que vous qualifieriez d’extravertis ?

Pour nuancer, j’étais conscient que quelque chose n’allait pas. Je sentais un décalage. Mes lunettes étaient comme embuées et je nourrissais parfois des sentiments négatifs sans raison (en me loupant à l’oral notamment).

Quand c’est comme ça, si on n’a pas les bonnes clés, on ne risque pas d’ouvrir les bonnes portes pour comprendre ce qui nous arrive. On erre simplement dans la vie en faisant confiance à notre endurance et notre courage tout en essayant d’appliquer les recettes de ceux et celles qui se démarquent par leur aisance en toutes circonstances.

C’est ainsi que pendant des décennies, j’ai essayé de prendre la parole, de me faire des amis, de développer mon réseau, de me faire ma place au travail en ignorant simplement et bonnement mon fonctionnement. Oui, j’ai beaucoup galéré

Mais alors, quelle est cette clé qui différencie tant les « hypersensibles » des extravertis ?

La principale différence entre un introverti et un extraverti ? Loin de moi l’idée de faire de la théorie. Je souhaite rester le plus concret possible. Je vais donc te dire ce que j’en ai compris en tant que taiseux solitaire et à travers mes accompagnements depuis plus de 20 ans.

Certains croient pouvoir nous reconnaître dans la foule mais il peut ne pas en détecter un certain nombre, plutôt conséquent, car le « caractère » introverti correspond plutôt à un degré d’introversion / extraversion et non pas une étiquette sans nuances que l’on pourrait coller aux gens. Allons droit au but. Oui, la principale différence tient à sa façon de se ressourcer. Dans l’absolu quelqu’un de réservé a besoin de s’isoler afin de se reposer. Ce retrait lui permet d’assimiler le nombre incroyable de stimulus que l’extraverti ne capte pas de par son mode de fonctionnement préféré. L’extraverti, en revanche, fait le plein d’énergie au contact des gens.

Les introvertis, réservés, solitaires n’ont rien à se reprocher et ne sont pas forcément des timides

Tenant compte de cette définition, vous aurez compris que l’introverti n’est pas un asocial ni un timide. Et oui, un extraverti peut aussi être timide en fonction des circonstances. Et ce n’est pas parce que quelqu’un est extraverti qu’il est d’emblée courageux. Ce n’est pas parce qu’on est hypersensible qu’on est farouche.

Par ailleurs si l’on peut parler de degré d’introversion plutôt que d’un caractère introverti, les sujets abordés, les gens qui nous entourent, le cadre ainsi que notre état physique vont accentuer ou au contraire atténuer notre tendance introvertie.

Tout est donc une question de nuances et de zone de confort. Il m’est arrivé d’agir comme un extraverti pur et dur lorsque je me suis senti particulièrement bien dans ma peau. C’était l’époque où je voyageais beaucoup, je montais sur scène très régulièrement, j’animais des ateliers et montais des spectacles. Mais j’avais aussi autre chose : j’avais beaucoup de temps pour moi, seul. Ce temps seul me permettait de me ressourcer et de me charger à bloc.

Enfin, un solitaire ou réservé qui ignore sont introversion peut lui, être plus facilement repérable s’il n’a pas naturellement mis en place les stratégies pour bien vivre dans un monde très tourné sur les extravertis. Quels sont donc ces signes qui nous permettent de nous reconnaître dans notre introversion ? Si vous avez un doute, peut-être que ces quelques lignes pourraient t’aider à te faire une idée plus précise.

Les 3 clés pour s'affirmer PDF

1. Selon les personnes réservées, les gens parlent souvent pour ne rien dire

En effet, vous ne savez pas forcément entrer en matière car tout ce qui peut ressembler à du passe-temps ou des banalités dans une conversation vous ennuie. Vous aimez aller droit au but et si possible en profondeur en évitant le caractère superficiel des échanges que vous préférez fuir. Si vous trouvez que la conversation stagne, très vite vous vous ennuyez ou, si vous êtes à l’aise, en terrain connu, vous pourriez être tenté de pousser l’autre à s’engager plus loin dans ces propos afin de pouvoir vous positionner intellectuellement.

2. Les introvertis sont comme des diesels

Quand ils sont pris à partie, ils ont souvent un temps de retard pour répondre. Il leur arrive même régulièrement de ne pas répondre et de ruminer avant de trouver une réponse. Ils analysent en effet non pas seulement ce qui est dit mais aussi comment c’est dit et le sens de tout cela.

Ce mode de fonctionnement peut surprendre mais il est légitime car ils ont besoin de plus de temps pour élaborer une juste réponse à ce qu’ils vivent. Ce fonctionnement plus lent tend aussi à rendre plus difficile l’affirmation au travail.

3. Les discrets ne sont pas contre les fêtes sauf si c’est pour faire des rencontres

Les fêtes ne sont pas un problème seulement vous devez être gonflé à bloc pour pouvoir donner le change face au regard expert. Sans quoi, vous devez savoir que vous avez vos repères pour ne pas vous y rendre à reculons. Connaître les lieux vous rend plus serein mais c’est surtout le fait de savoir que vous pourrez retrouver quelqu’un que vous appréciez qui vous motive à sortir de votre royaume. Si vous êtes au mieux de votre forme vous pourriez sympathiser avec quelqu’un mais c’est rarement prémédité. Mais attention, vous êtes un peu comme cendrillon. Votre temps en société est compté et si vous ne voulez pas passer pour quelqu’un d’indifférent ou d’asocial vous devez prévoir votre retraite.

4. Même dans la foule vous pouvez vous sentir seul

Vous avez une certaine capacité à vous mettre en position d’observateur. Mais ce n’est pas les autres que vous observez. C’est vous, entouré de tous ces gens, plus ou moins proches, que vous pouvez considérer, même temporairement, comme des étrangers. Dans ces conditions, il est assez facile de vous sentir seul alors que vous êtes entouré. Vous allez difficilement vers les autres et si vous le faites ça vous coûte en termes d’énergie. Dans ce cas suivre le mouvement vous est plus aisé.

5. Vous n’aimez pas vous servir de votre réseau comme levier

N’aimant pas échanger des banalités, il vous est difficile de rencontrer du monde sans donner forcément une suite à ces premiers échanges. Les personnes vous les sentez ou non et très vite vous vous faites une idée. Aussi, difficile de trouver des personnes qui vous correspondent vraiment. Alors, à quoi bon n’est-ce pas ? Réseauter c’est un peu comme vendre son âme au diable et brader son intégrité. Pourquoi échanger avec des personnes que vous n’aurez pas envie de revoir ? Mais ce n’est pas parce qu’ils ne vous correspondent pas que vous avez pour autant envie de vous en servir pour rencontrer leurs contacts qui pourraient éventuellement vous intéresser.

Rencontrer des gens dans ce but et par ce biais est clairement stressant. Vous préférez les rencontres plus naturelles, moins forcées.

6. Vous adorez les coins et les extrémités

Si vous êtes comme moi, vous éviterez autant que possible de vous asseoir dos à une porte. Vous préférez vous mettre à l’extrême opposé pour maitriser ce qui se passe sauf si l’accès à la sortie est compliqué. Une fois le lieu apprivoisé, laisser les autres sortir avant vous n’est pas un problème. Aussi, vous préférez certainement les coins de table pour ne pas vous sentir encerclé par des personnes que vous ne connaissez pas.

7. On pourrait dire de vous que vous êtes trop sérieux ou ennuyeux

Quand vous sortez de chez vous l’âme aventurière et que vous commencez à vous ennuyer, vous pouvez, au meilleur de votre forme, lancer un sujet de conversation profond mais celui-ci fait flop ou n’est pas accueilli comme vous auriez aimé. Les extravertis autour de vous ont envie de se détendre. Ils préfèrent ne pas se prendre la tête, Ils préfèrent s’amuser voire s’ennuyer plutôt que de parler de sujets sérieux. Comme toute réponse on pourrait soit vous ignorer soit vous dire : « qu’est-ce que t’es ennuyeux ! ». Il se pourrait qu’on vous laisse parler mais vous n’aurez que peu de répondant en face de vous et on passera à autre chose alors que vous auriez besoin d’interactions et d’approfondissements.

Votre tentative pour lancer un sujet qui pourrait ouvrir un débat pour changer le monde n’aura lieu que dans un cercle très rapproché ou avec d’autres introvertis. Aussi, dans un groupe avec des extravertis dont vous auriez capté l’attention, vous pourriez inspirer l’admiration et être considéré comme sage avant l’heure.

8. Vous perdez souvent le fil des conversations

Vous arrive-t-il de décrocher d’une conversation à cause des apartés des uns et des autres, des digressions de l’orateur ou des bruits environnants ? Tant que vous êtes sur le sujet central voire un sujet qui vous passionne vous pouvez tenir votre concentration mais si l’échange perd en consistance soit vous êtes distrait soit vous trouvez autre chose à faire.

Un environnement trop stimulant vous fera entrer dans un état d’absence jusqu’à ce qu’on vous interpelle ou que vous retrouviez de l’énergie.

9. Les pauses sont des moments bénis pour les introvertis

Je ne suis pas triste, je ne boude pas, je me ressource car je suis introvertie

Pas de temps perdu pendant une pause de groupe en formation. Vous aimez prendre du temps pour vous en vous isolant ou alors vous approfondissez le sujet dans votre coin ou reprenez une autre activité qui vous stimule pour patienter.

Manger seul alors que vous êtes invité à rejoindre les autres est assez fréquent pour vous. C’est l’occasion idéale pour vous abandonner à vos rêveries. C’est alors que vous récupérez des forces pour retourner dans le groupe.

10. Pour les discrets, prendre la parole en public est sûrement difficile mais rejoindre son auditoire l’est davantage

Si monter sur scène n’est pas obligatoirement une partie de plaisir pour vous, vous mélanger à votre auditoire après votre prestation vous est particulièrement difficile. En effet, même les introvertis les plus à l’aise à l’estrade trouveront plus difficile de se mélanger par la suite à leur public pour échanger sur leur prestation à moins qu’ils n’abordent leur sujet de prédilection.

En tant qu’acteur, je me fais un devoir d’aller voir mon public après la représentation autour d’un verre pour saluer mon public. C’est naturel et sain. Ce n’est cependant pas souvent plaisant pour moi. Non pas à cause des gens, ils sont la plupart du temps agréables mais plutôt à cause de l’intensité des échanges : j’en demande toujours plus alors que mon public est seulement là pour se détendre. Je préfère donc prendre mon temps dans ma loge et me projeter sur la suite ou remonter sur scène dans le noir lorsque tout le monde est parti.

11. Un hypersensible peut se distraire en observant un mur

Je vous assure, je ne suis pas fou. Essayez et, si vous persistez, vous verrez vite apparaître des motifs qui vous évoqueront des personnages, des objets, de simples traits de visage et parfois des fresques entières.  Rappelez-vous lorsque vous étiez plus jeune et que vous preniez encore le temps de regarder les nuages. Vous vous laissiez alors surprendre par telle ou telle forme et vous vous laissiez prendre au jeu. En effet, votre besoin d’analyser et votre capacité à prendre en compte de nombreux stimulus font de vous un très bon observateur.

12. Quand vous choisissez un domaine d’expertise, vous excellez

Vous avez un excellent pouvoir de concentration quand le sujet vous intéresse. Même si vous pouvez être très curieux, choisir un domaine d’expertise vous permet d’exceller. En effet, quand un sujet vous intéresse vraiment, plus rien ne peut vous arrêter dans l’étude de cette discipline.

13. Vous réfléchissez à deux fois avant de répondre au téléphone

Passer des appels sollicite de votre part beaucoup d’efforts si vous ne vous sentez pas disponible. Vous préférez donc dans les moments de retraite laisser sonner et écouter les messages sur votre répondeur. Si votre interlocuteur ne laisse pas de message, vous pouvez facilement conclure que l’appel n’est ni important ni urgent. Une voix cordiale et chaleureuse pourrait vous motiver si vous avez suffisamment de bande passante.

14. Vous savez ruminer pendant des heures

Avez-vous été touché par un échange ou une altercation qui s’est mal terminé ? Vous êtes capable de ruminer pendant des heures afin de rechercher le meilleur scénario que vous auriez pu appliquer pour que l’issue soit différente.

Vous n’êtes pas content de votre journée ? Si vous avez fait quelque chose qui ne vous satisfait pas, vous êtes capable de faire un examen de conscience et de passer tous vos actes en revue afin de trouver des solutions, un meilleur comportement à adopter, prendre des décisions réfléchies.

15. Vous êtes davantage motivé par ce qui se passe en vous qu’à l’extérieur

L’introverti a développé une motivation intrinsèque plus forte qui lui permet une grande endurance lorsqu’il se propose quelque chose. Il est moins sensible aux récompenses extérieures qu’à la satisfaction du travail accompli, aux nouvelles connaissances ou compétences qu’il vient d’acquérir. Autrement dit, ce qui se passe en vous vous excite davantage que ce qui se passe à l’extérieur.

16. Vous a-t-on déjà reproché votre esprit de synthèse ?

Il m’est en général difficile de m’étendre sur un sujet qui me semble pouvoir être traité brièvement et de façon synthétique. L’introverti aime aller à l’essentiel afin d’avoir une vue globale d’un sujet mais ce n’est pas tout. Il y a un autre élément clé qui me semble propre aux introvertis. Quand je pars sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur, il m’arrive de ressentir une telle excitation que je me force d’être synthétique afin de la maîtriser car elle peut devenir souffrance.

17. On vous a déjà reproché de vous mettre à l’écart des autres ?

L'introverti apprécie la solitude

Ma mère m’a reproché qu’adolescent je m’enfermais dans ma chambre et m’isolais de nombreuses heures, trop souvent. Je me souviens également des sorties le week-end que j’avais appris à éviter en prétextant que j’étais fatigué ou que j’avais des devoirs à faire. Plus jeune j’appréciais déjà les escapades dans la nature qui me permettaient de m’extraire des jeux en famille et alors sans forcément aller très loin, j’explorais seul les bois et les environs.

18. Sportif ? L’escalade ou la course vous donnent plus de satisfaction que le foot

Si vous êtes sportif et bien que vous ayez une attirance pour les sports collectifs, à l’heure de vérité vous choisissez le sport individuel. Rien de mieux qu’un marathon pour s’immerger dans ses sensations internes et ses pensées. Même si le paysage vous éblouit par sa beauté, vous finissez par vous recentrer sur vous. Jamais je n’ai senti autant de satisfaction au sport qu’après un trail de 52 kilomètres.

19. Vous préférez écrire ou parler ?

Si vous avez le choix vous préférerez écrire que parler à un interlocuteur inconnu. Cela vous permet de mieux maîtriser vos propos. De plus, vous trouvez ce moyen de communication moins intrusif. L’écrit vous permet d’exprimer plus aisément votre monde intérieur avec toute sa richesse.

20. Vous avez un potentiel de jeu bien supérieur à celui de beaucoup d’extravertis

Vous aimez le théâtre et vous avez dépassé la peur de la scène ? Vous pouvez vite vous laisser surprendre par le plaisir à vous exposer sur scène. Non pas à cause du public mais grâce à la diversité d’émotions et de sensations que vous êtes capable d’exprimer et par conséquent d’interpréter.

Dites-moi le métier que vous faites et je vous dirai si vous êtes introverti(e), HP…

Au-delà de la boutade, je crois qu’on ne se pose pas assez la question du métier en fonction de ce critère. En plus, les préjugés sur les métiers dans lesquels les introvertis hommes ou femmes peuvent s’épanouir et exceller sont nombreux. Ils ne l’exerceront simplement pas de la même manière.

En effet, s’ils sont d’excellents chercheurs, ingénieurs ou artistes, ils peuvent être aussi bien d’excellents négociateurs lorsqu’ils tiennent compte de qui ils sont.

Ce besoin important de s’isoler ne serait-ce que momentanément est équilibré grâce à une forte capacité d’écoute. La difficulté à se faire de nouvelles relations est contrebalancée par l’intensité des liens que l’introverti peut établir… Il y a clairement une place de choix pour les introvertis dans ce monde. Ainsi, les postes de leader ne sont pas fermés aux introvertis. Tout au contraire, ils ont des qualités qui peuvent faire d’eux des grands chefs charismatiques.

L’introverti qui se connait et se respecte a toutes les chances de trouver sa place et d’être heureux au travail comme dans sa vie privée.

Alors ? Verdict ? Plutôt introverti ou résolument extraverti ?

N’oubliez pas, c’est avant tout une question de gestion de votre énergie. En tant que discret, vous pouvez avoir une vie sociale intense. Il te reste à ménager des temps pour te ressourcer. Ce que j’aime faire dans ce but, c’est marcher.

Si vous avez envie d’aller plus loin et découvrir mes accompagnements, vous pouvez réserver votre entretien de découverte à travers ce lien : Je prends rendez-vous.

Découvrir des témoignages d’hypersensibles et introvertis

Laisser un commentaire