À propos - L'aisance relationnelle ➥ plus assertif → àMLP

Affirmez-vous au travail avec l’aisance relationnelle

Je serai direct : des experts en développement de carrière, en communication ou en développement personnel qui vous expliquent comment réagir dans telle ou telle situation, il y en a partout.

Mais avez-vous constaté, que plus vous lisez et plus, vous tentez d’appliquer les différentes techniques et conseils et moins, vous savez quoi faire concrètement pour obtenir des résultats ?

Vous vous sentez désorienté ?

C’est normal.

La plupart des conseils que vous trouvez sont génériques et superficiels. Ils ne tiennent pas compte de qui vous êtes vraiment, et parlent de situations standard.

Exemple : Face à un manipulateur, appliquez la technique miracle X et votre problème sera définitivement résolu. Sauf que les explications sur la méthode miracle manquent de clarté et vous avez peut-être aussi besoin de lever quelques doutes avant de l’appliquer sans risques.

Un autre problème est que dans cette logique, vous devriez apprendre une technique différente par situation rencontrée…

Toutes ces techniques, bien utilisées, peuvent se révéler relativement utiles dans la situation donnée, mais deviennent inefficaces dès que la situation change ou que votre stress monte. 

Vous n’obtiendrez pas de motivation ni de changement de votre situation durables avec de simples techniques et recettes toutes faites. 

Comme dirait l’oncle Albert : « Si c’était si simple, tout le monde le ferait ! »

Et, il faut le dire, il a raison.

Si vous voulez atteindre un résultat durable satisfaisant (retrouver une vraie motivation et obtenir la reconnaissance à la hauteur de votre engagement), vous devez développer des compétences au regard de vos objectifs.

C’est ce que l’on appelle les compétences profondes.

Par exemple :

  • Savoir négocier
  • Savoir (se) vendre
  • Savoir communiquer de façon assertive
  • Savoir prendre la parole en public et capter l’attention
  • Identifier et entretenir les relations saines
  • Savoir dire non et maintenir un esprit de collaboration
  • Entretenir une discipline pour atteindre ses objectifs personnels

Ces compétences, dont fait partie l’aisance relationnelle, sont peu répandues et les maitriser vous donne un avantage. En effet, la plupart de vos collègues n’ont pas fait l’effort de les cultiver.

Mieux encore, ce sont des compétences utiles à vie.

Contrairement aux règles, lois ou logiciels pour lesquels il faut se tenir à jour d’une année à l’autre, la psychologie humaine n’évolue pas.

C’est une excellente nouvelle, car si vous basez votre carrière sur des petites techniques tout en aspirant à un meilleur équilibre vie pro vie perso, vous risquez de mettre en péril le peu de temps qu’il vous reste pour vous.

Vos efforts pourraient se voir réduits à néant dès la prochaine échéance.

Au contraire, si vos efforts, tous dosés à bon escient, offrent un résultat désirable sans avoir à « copiner », vous pouvez être sûr que ces compétences profondes ne changeront pas de sitôt.

Voici pourquoi je tiens tout particulièrement à ces compétences :

Elles sont rares et vous donnent, par conséquent, un avantage sur vos collègues.

Elles sont durables : que vous changiez de poste ou qu’un collègue indélicat essaie de vous jouer un tour, ces compétences vous permettront de déjouer les situations les plus à craindre et vous permettront de préserver votre équilibre.

Mon histoire

Certains collègues me disent : « Ce n’est pas juste. Tu es tombé dans la marmite comme Obélix ».

En effet, mon cadeau de Noël de mes seize ans, était un stage en développement personnel.

Ça veut dire que j’ai passé plus de 30 ans obsédé par un sujet : comment entretenir de bonnes relations avec son entourage sans servir de paillasson ni devenir un hérisson ?

J’étais entouré de quadra ou quinquagénaires et j’étais un privilégié parmi toutes ces personnes qui venaient acquérir l’une des compétences clés pour survivre en entreprise. Le fonctionnement de la psychologie humaine d’un point de vue pratique : entretenir et développer de bonnes relations avec son entourage.

Le pire dans tout ça, c’est que j’aimais redoubler une à deux fois par an alors que Obélix n’y a eu droit qu’une fois.

À vingt-et-un ans, je peux mettre en pratique avec un public de collégiens puis de lycéens en difficulté en collège, lycée, centre d’accueils d’urgence.

Je ne m’accorde le droit d’accompagner un public professionnel qu’après avoir validé ma formation professionnelle de coach que treize ans plus tard et accompagne les salariés faisant face à des conflits ouverts ou latents avec leurs collègues ou leur hiérarchie.

Convaincu que plus, j’entre en relation avec la hiérarchie et plus, je peux contribuer à améliorer la qualité de vie de tous, je démarre le coaching de dirigeants. Malheureusement, très vite, je m’aperçois que ce n’est pas souvent le meilleur moyen pour toucher ceux qui en ont le plus besoin.

Mais, je ne suis pas, comme beaucoup d’autres, le pur produit d’une formation tardive suite à un burn-out ou une crise de la quarantaine. Tout ce temps, depuis mes seize ans, je fais des allers-retours entre la théorie et la pratique, et je commets, à mes dépens, la plupart des erreurs que l’on peut faire malgré une connaissance intellectuelle des ressorts de la psychologie humaine.

C’est ainsi qu’est né « à moi le public » et son programme « S’affirmer dans la relation ». Je veux donner, ici, la parole à ceux qui n’ont pas l’occasion de la prendre pour ce qui compte vraiment, mais surtout aux discrets qui mettent la qualité de leurs résultats au premier plan et qui n’obtiennent pas une reconnaissance à la hauteur de leur engagement.

L'aisance relationnelle avec André

Le meilleur du site

Que voulez-vous faire ?

Votre premier RDV offert

Découvrir la chaîne YouTube

Les 3 règles pour s’affirmer

Temps de Prendre votre place ?

Découvrez l'assertivité

Apprenez à vous affirmer avec bienveillance